Logo

RGC 2012

Par odieone | jeudi 10 novembre 2011 | Anciennes conventions

La salle de Congis s’est retrouvée au cœur des débats pour les organisateurs. En effet, la RGC 2012 n’a pu se tenir à Meaux faute de réservation. Si habituellement la convention éponyme peut accueillir plus de 300 personnes, il a fallu se rendre à l’évidence : cette année, beaucoup de monde ne pourra pas être là. Les inscriptions ont donc été lancées sur le site hébergeant le forum de l’association, favorisant ainsi les habitué(e)s.

Présentation d’un projet de jeu sur console Colecovision par Nicam

L’esprit était toujours là, concentré certes, mais on a pu retrouver une ambiance plus conviviale avec toujours autant défervescence autour des écrans lumineux balayant des pixels hauts en couleur.

Vue sur la salle

Les thématiques sont toujours les même : des tables, des écrans et chacun apporte ce qu’il veut. L’association RGC organise des jeux concours et divers animations programmées sur scène. Ces activités font des conventions de l’association RGC un évènement très attendu de la scène retro-gaming.

Parmi les nombreuses machines en accès libres, ici la console Vectrex (1982) distribuée par MB

L’équipe Alice Dreams (Pochet et Patbier) était là pour valoriser leur futur jeu Dynamite Dreams édité sur Dreamcast.

Stand de l’équipe développant Dynamite Dreams

Les stands toujours nombreux, organisés et animés par les participants eux même proposaient un large choix de machine. On pouvait contempler l’important stand des consoles Atari 2600 et 7800 animé par LBM41. Shykoopa assistait une tablée autour de la console NES, dont un stand de programmation NES avec Nes6505 dont une présentation le dimanche. Toujours dans l’esprit Nintendo, PrincepsBonus avait concocté une LAN autour de Mario Kart sur Game Cube.
Topper exposait des machines 3DO, Kuk avait ramené du matériel Neo Geo CD. Quant à Darkwolf qu’on avait aussi pu voir sur d’anciennes conventions, exposait du matériel autour de la Mega Drive et Mega CD de chez Sega. Du côté des vieux ordinateurs, NTRS assistait un stand Commodore 64 (C64) et Kawicboy montrait fièrement de l’Amstrad CPC. Plus rare, un stand Philips CDI et Gizmondo organisé par l’un des organisateurs de la convention. Enfin, Godzil avait fait le déplacement afin de mettre en valeur Kingdom Hearts.

Ordinateur familiaux et consoles diverses rassemblées le temps d’un week-end

Quelques associations étaient là afin de profiter de l’évènement. En présentation on retiendra le projet de Nicam : Mindwalls, un impressionnant casse-brique sur Colecovision.

Cette édition de la RGC 2012 a aussi marqué les 10 ans du mouvement lancé avec la Jaguar Connexion 2002. Le rétro-gaming rassemble et montre pleinement son expression lors de convention comme la RGC. A peine finie, les particpants attendent avec impatience la prochaine édition.

Tournoi « gaming », ici le jeu Windjammers sur Neo Geo
Moins connu, le jeu Le Baroudeur sur ordinateur Hector est le second jeu du concours organisé par l’association RGC
A l’étage, la zone bourse échange entre passsionné(e)s
L’autre animation de l’association c’est le Quizz RGC se déroulant le samedi soir, façon « Question pour un champion »
Les finalistes du concours Dynamites Dreams
Une partie de l’équipe RGC
Les finalistes du concours jeu organisé par l’association RGC. Golbolz remporte une console Vectrex

Catégories

Articles les + lus